RDV AU PARC DES EXPOSITIONS DE NIMES LES 12/13/14 OCTOBRE 2018 !

RDV AU PARC DES EXPOSITIONS DE NIMES LES 12/13/14 OCTOBRE 2018 !

L’équipe commerciale des MAISONS JOËL MADDALENA sera présente au Salon de l’Immobilier du vendredi 12 au dimanche 14 octobre 2018 au Parc des Expositions de NÎMES. Vous serez reçu tout le week-End pour pouvoir poser toutes vos questions concernant votre futur projet.

Vous pouvez obtenir votre badge visiteur en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://midievents-immobilier.fr/nimes-visiteur-inscription/

ENTREE GRATUITE :

Vendredi : 10h00 – 18h00

Samedi : 10h00 – 20h00

Dimanche : 10h00 – 18h00

ADRESSE :

Parc des Expositions de NÎMES, 230 avenue du Languedoc CS44006, 30918 NÎMES CEDEX 2

SOUSCRIRE SON PREMIER CREDIT IMMOBILIER

SOUSCRIRE SON PREMIER CREDIT IMMOBILIER

Comme leurs parents, les « millennials » (nés entre 1980 et 2000) sont attachés à la pierre. Cette génération représente 40 % des futurs acheteurs.  Pour faire aboutir leur projet, ils entament d’abord leur quête en définissant leur capacité d’emprunt, quand leurs aînés déterminent un périmètre géographique. Un millennial sur deux dispose d’un budget inférieur à 200 000 euros, et, malgré le bas niveau des taux, la hausse des prix dans la plupart des grandes villes pénalise les primo-accédants, qui se raréfient.

Heureusement, l’allongement des durées d’emprunt leur redonne un peu d’oxygène. On voit ainsi se multiplier les crédits sur 30, voire 35 ans. L’emprunteur n’ira pas au bout de son crédit :  En moyenne, un logement est revendu au bout de huit ans. Et pour un jeune, c’est souvent bien plus tôt ! »

Quelques conseils pour négocier son premier emprunt immobilier : déjà, attendre d’être dans une situation ­professionnelle stable. Pour un banquier, cela signifie encore être en CDI. Si vous êtes en CDD, une promesse d’embauche signée par votre employeur sera a priori acceptée. Même si les banques recommencent à prêter sans apport initial, solliciter sa famille est souvent une étape indispensable pour devenir propriétaire quand on a moins de 30 ans. En effet, emprunter 210 000 euros avec un crédit de 1,85 % sur 25 ans (hors assurance) correspond à une mensualité de 892 euros.

Selon la règle non écrite (mais lar­gement appliquée) qui veut que les mensualités de remboursements de l’emprunteur ne dépassent pas le tiers de ses revenus, il faut gagner au moins 2 700 euros net par mois pour acheter. Une rémunération que peu de jeunes atteignent dans la première partie de leur vie professionnelle.

Avant de solliciter une banque, pensez à surveiller vos comptes en évitant les découverts au cours des six mois précédant la demande de crédit, et montrer qu’on est capatble de faire des économies est un point fort pour la banque qui récupère la relation bancaire.

Pour investir dans l’immobilier les Français ont très largement recours au crédit : 82 % des personnes ayant acheté au cours des trois dernières années ont contracté un emprunt immobilier. Dans 63 % des cas, sa durée était supérieure à 16 ans. Elle était inférieure à 15 ans dans 37 % des cas.

http://imgview.mailpro.com/clients/2015/09/22/101960/Septembre%202018.pdf

SALON DE L’HABITAT DE NÎMES

SALON DE L’HABITAT DE NÎMES

L’équipe commerciale des MAISONS JOËL MADDALENA sera présente au Salon de l’Habitat du vendredi 07 au 10 septembre 2018 au Parc des Expositions de NÎMES. Vous serez reçu tout le Week-End pour pouvoir poser toutes vos questions concernant votre futur projet.

Horaires
De 9h30 à 19h les 4 jours

Tarif
3,50 euros (gratuit pour les -8 ans)
Invitations gratuites à télécharger sur:

http://www.salon-habitat-nimes.com/telechargez-votre-invitation-gratuite/

ADRESSE :

Parc des Expositions de NÎMES, 230 avenue du Languedoc CS44006, 30918 NÎMES CEDEX 2

LE PTZ, LE DISPOSITIF PINEL ET L’APL ACCESSION

LE PTZ, LE DISPOSITIF PINEL ET L’APL ACCESSION

Le Parlement a définitivement voté hier le projet de loi de finances pour 2018 et le projet de loi de finances rectificative pour 2017. Plusieurs points impactant nos métiers ont connu de nombreux revirements depuis septembre, de la part du Gouvernement comme des Parlementaires. Voici les arbitrages définitifs concernant le Prêt à Taux Zéro (PTZ), le dispositif Pinel et l’APL Accession.

1. Prêt à Taux Zéro :
Le PTZ « neuf » est reconduit pour quatre ans dans les zones dites « tendues » (zones A, Abis et B1), soit un maintien jusqu’au 31 décembre 2021.
Il est également prolongé en zones B2 et C jusqu’au 31 décembre 2019 (contre le 31 décembre 2017 prévu initialement), suite à l’engagement pris par le Président de la République devant le Président de LCA-FFB Patrick Vandromme, lors des « 24 heures du Bâtiment » organisées par la FFB début octobre. Le projet de décret, instituant l’abaissement de la quotité de 40 à 20 % pour les zones B2 et C, a été présenté au Conseil National de l’Habitat (CNH) lundi 18 décembre et sera publié très prochainement. Il est à noter que tous les autres paramètres du PTZ (différés d’amortissement, plafonds de ressources…) demeurent inchangés.

2. Dispositif Pinel :
Le dispositif Pinel en faveur de l’investissement locatif est maintenu jusqu’au 31 décembre 2021 pour les zones dites « tendues » (zones A, Abis et B1).
Pour les zones B2 et C, le dispositif Pinel s’achève au 31 décembre 2017. Seuls demeureront éligibles les logements pour lesquels la demande de permis de construire aura été déposée avant le 31 décembre 2017 et un acte authentique de vente signé avant le 31 décembre 2018. Les Députés ont en effet supprimé en dernière lecture la prolongation du Pinel en B2 et C jusqu’au 31 décembre 2019, votée précédemment par les Sénateurs.

3. APL Accession :
Malgré toutes nos actions d’alerte, auprès des Parlementaires et sur les réseaux sociaux, en étroite coopération avec la FFB et avec  le Crédit Foncier, en dépit des promesses des Ministres et Parlementaires, la suppression de l’APL Accession a hélas été actée au 31 décembre 2017. L’aide ne subsiste que (pour deux ans) pour l’achat de logements anciens dans le parc social et dans les zones dites « détendues ». Le Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, a laissé entendre que l’APL Accession pourrait être remise en place dans le cadre du projet de loi logement ÉLAN (Évolution du Logement et Aménagement Numérique), qui devrait être discuté au printemps prochain.  Tout sera mis en oeuvre pour le retour de celle-ci.

Relancer son chauffage

Relancer son chauffage

L’hiver est là et avec lui les premiers frimas. Les appareils de chauffage sont alors de nouveau sollicités après une longue période d’inactivité. Quelques manipulations sont toutefois à réaliser afin de rallumer chaudière, cheminée, radiateurs et autres chauffages de manière sécurisée et afin de prévenir tout problème durant la saison froide. En effet, plus de 22.000 accidents sont recensés chaque année et plus de 6.000 personnes sont victimes d’intoxication au monoxyde de carbone, alors que tout cela pourrait être évité. De plus, un chauffage mal entretenu, c’est une consommation accrue et donc des économies d’énergie en moins.

Vous avez une pompe à chaleur :

L’installation comme l’entretien d’une pompe à chaleur sont à faire réaliser par un professionnel. L’entretien doit se faire une fois par an, avant l’utilisation importante durant l’hiver, voire même deux fois pour certains modèles de pompe à chaleur. L’entretien comportera obligatoirement la vérification de l’étanchéité du réseau frigorigène, le contrôle du compresseur et le contrôle de la performance de la pompe à chaleur.

Vous avez un chauffage au bois :

Le chauffage au bois, tel que la cheminée, le poêle ou les chaudières à bois, est le moyen de chauffage le plus à risque : incendies, intoxications par la fumée, intoxications au monoxyde de carbone… Les causes d’accident sont nombreuses mais peuvent facilement être évitées. Chaque année, il est important d’entretenir son chauffage au bois et de ramoner le conduit d’évacuation des fumées. Vous pouvez le faire vous-même, mais un professionnel sera capable de vous fournir un « certificat de ramonage », prouvant que votre chauffage au bois a été mis aux normes de conformité cette année et qui peut s’avérer utile auprès de votre assurance en cas de dommages.

Vous avez des radiateurs à eau chaude :

Tous les radiateurs à eau chaude quels qu’ils soient doivent être purgés une fois par an au moment de leur remise en service. Cette purge permet d’expulser l’air contenu dans les tuyaux et amène le radiateur à chauffer de manière plus uniforme et puissamment. Si de l’air reste dans les tuyaux, des bruits se font entendre et le radiateur chauffe mal. Vous pouvez effectuer la purge vous-même en ouvrant le robinet du radiateur puis le verrou de la purge. Une fois que tout l’air s’est échappé, de l’eau jaillit et vous pouvez alors tout refermer. Si vous ne vous sentez pas assez confiant, n’hésitez pas à faire appel à un plombier.

Si vos radiateurs sont électriques :

Les radiateurs mais aussi les convecteurs électriques sont le moyen de chauffage le plus simple à entretenir. Il suffit de nettoyer l’appareil afin d’enlever la poussière qui peut s’accumuler sur les entrées et les sorties d’air. Sa présence peut, lors de l’allumage du radiateur, provoquer l’apparition d’une forte odeur de brûlé, inoffensive, mais bien dérangeante.

La chaudière à gaz ou au fioul n’est pas en reste :

La chaudière à gaz ou au fioul est plus souvent sollicitée durant l’hiver. Il est important de la faire vérifier avant et après l’hiver afin de s’assurer de sa bonne maintenance. Les points les plus importants à faire contrôler par le professionnel seront alors l’étanchéité des conduits et l’état du brûleur.

Enfin, pour éviter toute intoxication au monoxyde de carbone et favoriser le bon fonctionnement de tous les appareils de chauffage, il est indispensable d’avoir une bonne ventilation dans la maison. Cela augmentera aussi la combustion et le dégagement de chaleur dans les chauffages au bois, mais aussi dans la chaudière. Les bouches d’aération doivent être toujours dégagées. Vous devrez les nettoyer avant d’allumer le chauffage, mais aussi durant l’hiver afin de maintenir une bonne aération de votre domicile et de prévenir tout sinistre ou accident.